Quand le retour de vacances

Le retour des vacances est la conséquence incontournable du départ en vacances. Mais, on a beau le connaître, cela ne nous arrête pas de sentir une légère baisse de moral dans l’instant de revenir à la vie ordinaire.

La vue de trouver une bonne atmosphère de travail et des collègues plaisantes peut toutefois être motivante et beaucoup de personnes sont encore soulagés de retrouver leurs pratiques de travail. Une chose est certaine, c’est l’alternance entre les périodes d’activité et les périodes de repos qui rend les étapes de relâchement si précieuses et agréables.

Alors dans le but de vivre le retour au travail avec le maximum d’entrain, une bonne explication est de se centraliser sur des buts de travail motivants tout en se centralisant le plus vite possible une simple échappée. Par exemple, le week-end de trois jours dans un endroit dépaysant, histoire de prolonger toujours un peu la sensation d’être en vacances.

Il n’est pas exceptionnel que les enfants endurent eux également une baisse de moral bien exacte au retour de vacances. Selon l’âge cela peut se traduire de différentes manières. Les plus simples seront grognons, irritables et vous exciteront davantage alors qu’ils semblaient, pendant les vacances, avoir acquis plus d’autonomie. Les plus larges seront déboussolés et diront qu’ils ne savent pas la façon de s’occuper.

Leur parole de la rentrée des classes, pourtant sans excès. En fait, il leur reste encore certains jours de relâchement à passer au centre de loisirs ou à la maison. Au contraire, il peut être remarquable de faire avec les enfants un vrai débriefing, au long duquel, avec le soutien visuel des dépliants et des photos touristiques amassés au long des vacances, chacun pourra présenter son ssenti sur les échecs et les réussites du séjour estival. Bien entendu, une conclusion de la séance de discussion domestique portera sur les plans de vacances à venir.