Seconde ville la plus connue d’Andalousie après Séville

Pour trouver où loger à Grenade, il faut savoir que la ville se subdivise en quatre vieilles villes et une dizaine de quartiers. Ceux-ci ont chacun leur culture, leur identité, leur histoire et donc, leur propre ambiance. Certains sont populaires, festifs – idéals pour profiter d’un concert de flamenco surprise -, d’autres plus calmes ou au contraire hyper fréquentés. Voici une présentations des quartiers où dormir à Grenade.

Au détour d’une balade, profitez des miradors de la zone, offrant une vue imprenable sur la ville, des fenêtres fleuries et de la quiétude offerte par le quartier. Pour dormir, tentez de louer un appartement avec une vue sur l’Alhambra pour sublimer un réveil paradisiaque. À l’Albaycin, appréciez le crépuscule et le coucher de soleil au mirador de Saint-Nicolas, un quartier qui séduit amoureux, étudiants, touristes du monde entier, musiciens et jeunes bohèmes. Dans l’albaycin, on trouve une importante concentration d’hôtels bon marché ou plus raffinés.

Le Realejo est un quartier convivial, festif et branché. Il compte de nombreux bars et restaurants avec terrasse où les locaux viennent s’attabler en été pour se rafraîchir lors des torrides journées estivales. Les Jardins de Carmen de los Mártires sont l’attraction du quartier, typiques du style andalou. C’est aussi le quartier où se situe sur son promontoire, le célèbre Alhambra et une bonne partie du parc Dehesa del Generalife. Au temps de la dynastie des Nasrides – les fondateurs de la ville -, c’était le quartier juif. Aujourd’hui, le quartier est emblématique des villas andalouses avec leurs jardins ouverts sur la rue : les Cármenes. Un quartier agréable où dormir à Grenade si vous aimez la fête, bien qu’excentré, mais attention : l’affluence touristique y est importante.