Les circuits de cyclotourisme

Ayant les Boucles d’Azur, des circuits consacrés au cyclotourisme, il est dorénavant simple de dévoiler l’arrière-pays azuréen à vélo. En raison de ses itinéraires, les maires de l’arrière-pays souhaitent attirer beaucoup de visiteurs et bénéficier le développement économique des communes.

Les Alpes-Maritimes comblent pas à pas leur retard dans le monde du cyclotourisme. Fort de vingt tours balisés et aménagés, le département espère se positionner dans le peloton des départements les mieux dotés pour ce genre de voyage.

Les-circuits-de-cyclotourisme1Ces vingt boucles symbolisent à ce jour 1400 kilomètres de trajets et traversent une centaine de communes. Dans la voie, des réparateurs de vélos, des hébergeurs et des loueurs, ainsi que des cafés et des restaurants suggèrent des services adaptés aux envies des cyclistes.

Le site du Conseil général suggère les cartes des trajets en téléchargement. Ces cartes sont également distribuées gracieusement dans les offices de voyage, les mairies et les Maisons du département concernées. Vous y chercherez les principaux sites à dévoiler ainsi que les renseignements tel que la distance et dénivelé permettant à chacun de sélectionner l’itinéraire le plus convenable à son niveau.

La commune a en fait pour programme de mettre en place un réseau de boucles cyclotouristiques nommées Boucles d’Azur. A terme, les Boucles d’Azur doivent être une marque référencée et labellisée, et un nouvel atout afin de valoriser. Par exemple, les commerces locaux, les restaurants, la ligne ferroviaire des chemins de fer de Provence, les produits locaux et les circuits courts.

Les Boucles d’Azur vont symboliser au global 380 km d’itinéraires cyclables. Cette nouvelle donne de cyclotourisme aura une collision sur beaucoup de bourgs autour de Puget-Théniers.

Le but est bien sûr de séduire les cyclotouristes sur les courtes routes de l’arrière-pays, à mi-chemin entre les stations de sports d’hiver et le littoral.